CHEMIN DE FER

Réseau industriel

.

Les industriels ont été de grands promoteurs du chemin de fer jusqu'au début de ce siècle. Certains d'entre eux ont même construit des réseaux privés pour leur besoins internes. Ces réseaux qui pouvaient avoir une étendue considérable, dans les industries minières par exemple, étaient le plus souvent à voie normale, pour éviter les ruptures de charge

Les carrières de St Nabor

En 1902, la société "Vering und Waechter Eisenbahn Bau und Betriebs-Gesellschaft" (VWEB) reçoit la concession d'une ligne à voie normale reliant Rosheim à Saint-Nabor. Les communes concernées par le tracé apportèrent leur contribution financière en échange de la mise en place d'une desserte voyageurs. L'embranchement, dont la construction commence courant 1901, est inauguré le 20 juillet 1902 et mesure 11 km. Dès le 1er Octobre 1902, la ligne est ouverte au trafic des voyageurs. Par la suite d'autres entreprises se raccordent à sur la voie initiale :
- les "Fours à Chaux d'Ottrott" au niveau du point de rebroussement de St-Nabor,
- la société "Le Bois Ouvré" à Boersch
- la "Minoterie Cordan" à Boersch.

Au pied des rochers, un faisceau de voies convergent vers l'usine de concassage. Des wagonnets y acheminent la pierre débitée à la masse.

 

 
chemin de fer dans la carrière de Saint Nabor

Train folklorique

 

Inauguré le 13 Juillet 1969 , il permettait à une cinquantaine d'Alsaciens et de touristes de traverser la campagne de Rosheim à Ottrott via Boersch et Saint Léonard. Durant 8 kms ils avaient le loisir d'admirer les ruines des châteaux d'Ottrott et le Couvent du Mont Saint Odile, conduit par une locomotive à vapeur âgée de 1906La voie est désormais inutilisée mais elle reste la propriété du département du Bas-Rhin